Projet

COMmerce AGRIcole et Transformation (COMAGRIT)

Description du projet
Créé en 2013 et ensuite pour avoir connu une période de vie ralentie d’environ 5 ans, COMAGRIT avait pour objectif de fournir aux producteurs agricoles (péri-urbains et ruraux) les intrants de bonne qualité (semences, fertilisants, produits phytosanitaires, etc) et de commercialiser les produits agricoles de récolte notamment le soja et le niébé. Pour rendre les actions de COMAGRIT plus durable, le projet actuel vise à investir : i- dans la vente des intrants ((semences, fertilisants, produits phytosanitaires, etc) ii- dans la production du soja et anacarde : mettre en valeur 10 ha pour la production de soja sur une période de 5 ans. Sur le même espace, il sera planté l'anacarde dans la 3ème année. iii- dans la prestation de service aux clients pour une agriculture périurbaine qui prend l'ampleur. Il s’agira d’acquérir un certain nombre de matériels agricoles pour rendre directement service aux clients (égreneuse de maïs, de soja, pulvérisateurs motorisés pour fruitiers) ou servir de location (houe, coupe-coupe, daba, pulvérisateur manuel à dos 15L, etc) Problème/Solution: 1.Faible productivité agricole/rendre accessible les intrants, 2.Pénibilité des activités post-récolte et risques santé liés à l’épandage des pesticides/ prestation de service pour le décorticage ou battage de grains et épandage de pesticides, 3.Pollution de l’environnement et concurrence sur le soja et noix de cajou/ intégrer la production du soja et d’anacardiers (synthèse d’azote par le soja et séquestration du gaz carbonique par les anacardiers), 4.Problème d’emploi et saisonnalité des activités / en intégrant les services précités, les périodes mortes au sein de l’entreprise sont réduites et le nombre d’emplois sera augmenté d’au moins 100%.
Problème identifié
1.Faible productivité agricole, 2.Pénibilité des activités post-récolte et risques santé liés à l’épandage des pesticides, 3.Pollution de l’environnement et concurrence sur le soja et noix de cajou, 4.Problème d’emploi et saisonnalité des activités.
Conséquences du problème
- la faim ou des périodes de soudure qui se prolongent; - le chômage des jeunes qui prend l'ampleur; - les changements climatiques
Clients visés
6 coopératives agricoles d’environ 1000 personnes, 4 sites maraîchers (120 personnes), des producteurs individuels périurbains (environ 1000 personnes); au moins 10 femmes transformatrices du soja, 2 sociétés exportatrices et leurs intermédiaires basés à Atakpamé et Lomé (soja et noix de cajou).
Solutions alternatives existantes
- des structures informelles (une dizaine) et formelles (04) et des ambulants vendent quelques intrants agricoles; - des commerçants de produits agricoles
Votre solution et innovation
- La production du soja et d’anacarde : les résidus de récolte du soja notamment les racines seront enfouillies pour enrichir le sol en azote et en matière organique. Les racines de soja portent des boules appelés nodosités qui contiennent des bactéries qui fixent l’azote de l’air. Après la récolte, ces racines se décomposent et rendent le sol riche en azote. Cette façon va contribuer à la gestion durable des parcelles cultivées. Les plants d’anacarde sur 10 ha au fur et à mesure qu’ils se développent vont séquestrer du carbone (par absorption du CO2, un puits de carbone) et contribuer à l’atténuation des gaz à effet de serre. Ce qui a un impact positif sur l’environnement (lutte contre les changements climatiques). -les prestations à base de décortiqueuses ou pulvérisateurs motorisés permet d'améliorer le fonctionnement de ces machines dont certaines sont fabriquées par des artisans locaux par des retours qui seront faits à ces derniers. - Pérenniser les activités au sein d'une entreprise de vente d'intrants agricoles dans un milieu rural est une innovation dans la région car beaucoup d'entreprises de vente d'intrants ferment carrément en contre saison ou vivent à la stricte ralentie. - la production du soja et d'anacarde pour COMAGRIT n'est pas une simple diversification d'activités mais une innovation en ce sens que la production est faite pour plusieurs raisons: mettre en œuvre les techniques de production dans un esprit expérimental afin d'améliorer les offres d'intrants et de conseils de l'entreprise; atténuer la forte concurrence autour de ces produits actuellement (soja, anacarde) car l'entreprise disposera d'un minimum de produits à vendre ou à transformer. Ce qui rend le partenariat avec les clients/ fournisseurs durable et par conséquent la vie de la structure durable.

Promoteur : AYEBOU GBEGNOWOU
Programme d'accompagnement : Incubation
Etape du projet : Produit ou service sur le marché


Envoyer une demande d'interêt pour ce projet